[Chronique] Les stipulations les plus originales d’Extreme Rules

En neuf éditions, la WWE a su inover dans le PPV le plus extrême de l’année, Extreme Rules, qui porte bien son nom car au fil des ans, de nombreuses stipulations y ont été organisées. Voici cinq d’entre elles plutôt originales.

1- Kiss My Arse Match

Comme son nom l’indique, le but du vainqueur est de faire en sorte que son adversaire embrasse ses fesses. En 2015, Sheamus et Dolph Ziggler s’affrontent dans ce combat, qui est en réalité un match simple, et qui fut remporté par Ziggler avec un roll-up. A cause de la stipulation, le Celtic Warrior est obligé d’embrasser les fesses de son adversaire, ce qu’il refuse et l’attaque. C’est finalement Ziggler qui s’y colle, sans vraiment le vouloir. Une stipulation plutôt comique, surtout que le fait d’embrasser des fesses fut largement rendu populaire à la WWE par Vince McMahon.

2- Asylum Match

En 2016, Dean Ambrose accueille Chris Jericho dans son asile lors d’Extreme Rules, après une feud bien menée, et dans le tout premier Asylum Match qu’il a d’ailleurs remporté. Bien plus qu’un match en cage, l’Asylum Match propose en plus des objets à utiliser sans modération durant le combat, et chacun avait à voir soit avec la folie, soit avec l’histoire de Dean comme une plante en pot en référence à Mitch. Un simple combat en cage donc, customisé par la WWE pour l’intérêt d’une feud et d’une gimmick, celle du Lunatic Fringe, Dean Ambrose. Un match en cage est dans tous les cas toujours plaisant à voir, alors y ajouter des objets ne peut que le pimenter.

3- Hog Pen Match

Voici un combat bizarre, et qui n’a pas grand chose à voir avec le catch, mais plutôt drôle, et qui a été vu en 2009 lors de la première édition d’Extreme Rules. Le Hog Pen Match se déroule dans un double enclot à cochon, du moins pour cette occasion, le but étant d’envoyer son adversaire dans le second enclos, rempli de cochons. Un combat dans la boue entre deux ‘femmes’, où plutôt Santina Marella et Chavo Guerrero qui a prit la place de Vickie, annoncée en premier lieu, avant le combat. De la boue et des cochons pour un seul but, le titre de Miss Wrestlemania, conservé par Santina(o). Un combat qui est resté dans un coin de la tête des fans qui ont pu le voir.

4- Extreme Makeover Match

En 2010 la Women’s Revolution n’avait pas débuté et elle en était loin, très loin. En effet ce combat ferait tâche aujourd’hui et serait très mal vu. Il y a huit ans, Michelle McCool et Beth Phoenix se sont affrontées dans un combat sans disqualification avec beaucoup d’objets ‘féminins’ à leur disposition, comme une table à repasser, une serpillière ou du maquillage, bref du bon goût. L’idée de base de la WWE état sans doute très bonne, de voir deux femmes s’affronter dans un combat extrême, mais l’exécution fut maladroite. Heureusement en 2018 tout à changé puisque la fédération va organiser le premier Extreme Rules Match féminin, entre Alexa Bliss et Nia Jax.

5- WeeLC Match

Un TLC Match pour personne de petites tailles, et pourtant ce fut grand. En 2014, Extreme Rules se dote d’un énorme Kickoff avec un WeeLC Match entre Los Matadores et 3MB accompagné de Hornswoggle, qui plus tard avouera que ce combat était l’un des meilleurs moments de sa carrière. Le meilleur dans ce combat n’était pas forcément qu’il incluait des catcheurs de petites tailles, mais que surtout la WWE a poussé l’idée jusqu’au bout avec de petites chaises, petites tables, et surtout trois commentateurs de petites tailles aux noms plutôt drôles: Jerry Smaller, Micro Cole, et JB-Elf. Malgré son côté comique, Honrswoggle et El Torito ont très largement brillé et ont prouvé être de vrais lutteurs entraînés et pas seulement des mascottes. Un combat à voir.

Catégories
Chroniques

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY

Hey Toi!

Aide nous à faire grandir notre communauté, met un like!

Hey Toi!

Aide nous à faire grandir notre communauté, met un like!