Histoires de catch #25 – Quelques anecdotes sur André the Giant racontées par trois Hall of Famers

La légende d’André the Giant n’est plus à prouver et des centaines d’anecdotes existent sur cet homme devenu légende, premier WWE Hall of Famer, qui n’était malgré tout par fait pour ce monde. Au fil des années, de nombreuses personnes ont raconté des anecdotes sur André, en voici quelques unes, dont la première racontée par Ted Dibiase:

 »C’est l’histoire la plus drôle, on allait au Japon. C’est un vol de quatorze heures d’Atlanta, ou de New York, ou de Dallas, à peu près n’importe où, jusqu’au Japon. André est assis en première classe, et André assis en première classe c’est comme moi assis dans une voiture maintenant, vous savez, vous êtes coincé dans le siège, vous n’êtes pas à l’aise. Donc, nous descendons de l’avion et maintenant c’est une nouvelle heure pour atteindre la ville. Nous arrivons à l’hôtel, on dépose nos bagages et on s’en va chercher quelque chose à manger. J’appuie sur le bouton de l’ascenseur et il commence à descendre, sauf que cet ascenseur s’arrêtait à chaque étage et des gens n’arrêtaient pas d’entrer. Le Japon est un petit pays avec beaucoup de monde, donc quand vous et moi considérons qu’un ascenseur est plein, là bas ça ne l’est pas. Il y a une chose à savoir sur André, il n’aime pas être entouré de monde, et il venait de sortir d’un vol de quatorze heures, cloîtré dans un petit siège, et là il est dans une chambre d’hôtel normale selon nos standards, mais pas pour lui, et dans cet ascenseur des gens n’arrêtaient pas d’entrer. Il est dans l’ascenseur et les gens continuent à monter. Il a tendu la main et m’a tapé sur l’épaule ou la jambe et j’ai levé les yeux vers lui, il m’a fait un clin d’œil et a sourit. J’ai dit: «Ok, il va se passer quelque chose.» Je regarde droit devant moi et tout d’un coup, le Géant sort le pet le plus fort et le plus long que je n’ai jamais entendu de ma vie. Je me souviens que j’étais là à me demander quand il allait se terminer, et ça continuait encore. Le pauvre gars qui était derrière lui, qui évidemment, se tenait au niveau de ses fesses, prenait tout. Je peux vous dire que lorsque l’ascenseur s’est arrêté, les gens sont sortis aussi vite que possible, c’était un exode. Tout ce que vous pouviez entendre c’était le Géant criant ‘Ho, ho, ho, ho, ho.’, et je rigolais si fort que je ne pouvais plus respirer. C’était un moment classique d’André. »

Le WWE Hall of Famer, récemment décédé, Bruno Sammartino, avait partagé ses pensées sur André the Giant d’une manière plutôt émotive:

 »J’ai rencontré Andre pour la première fois quand il avait peut-être 19, 20 ans. J’étais en tournée en Australie et depuis l’Australie, je suis allé en Nouvelle-Zélande pour quelques matches, et il était là. Vous voulez entendre quelque chose de drôle? Vous savez combien il mesurait, et on faisait le même poids pourtant. C’était dans les années 60. Je pesais 122kg (270 pounds), et André à peu près pareil. Il ressemblait à un joueur de baseball, il était si grand. Je ne l’ai pas vu pendant des années. J’étais à Montréal, Canada peut-être quatre ou cinq ans plus tard, quelque chose comme ça, et quand je l’ai vu, je ne savais pas que c’était le même gars parce qu’à ce moment-là, il pesait plus de 180kg (400 pounds). Puis, quand il a commencé à faire le tour du Nord-Est, à Baltimore, par exemple, nous allions à Little Italy. Nous avions l’habitude de sortir dîner. André aimait traîner au bar. C’était un homme qu’il ne fallait pas tenter de suivre.
Je peux honnêtement dire que je n’ai jamais beaucoup bu. Je pouvais boire quelques bières, ou en bon italien, un ou deux verres de vin pendant le dîner, mais c’était tout. André pouvait boire beaucoup plus. Il n’aimait pas être seul, alors j’avais l’habitude de lui tenir compagnie. Pour être honnête, je l’aimais beaucoup, mais je me sentais mal pour lui en même temps. À certains moments, il me frappait pour être un homme solitaire qui avait juste besoin de compagnie… »

Arnold Schwarzenegger a lui aussi partagé une anecdote sur André, qui s’est déroulée au Mexique:

 »Andre the Giant – qui était un très bon ami à moi – et [la légende du basketball] Wilt Chamberlin, sommes sortis plusieurs fois à Mexico City pendant le tournage du second Conan. Ils plaisantaient tous les deux sur qui pourrait me soulever le plus facilement, ils me faisaient passer pour une mouche. A cette époque je commençais à très bien gagner ma vie, c’était le premier film où j’ai eu un million de dollars, alors je me sentais comme un gros coup. André était le plus généreux. Wilt Chamberlin était bon marché, non? Il était toujours pince-sans-rire – mais André voulait toujours payer le dîner. Alors, un jour, j’ai dit: «Je reviens tout de suite …» et je me suis faufilé pour donner ma carte de crédit au serveur. J’ai dit: «Ne laissez pas André ou quelqu’un payer – peu importe combien il se plaint. Je vais payer… » Donc de toute façon, je suis revenu à la table et je me suis assis et à la fin le serveur est venu et m’a donné l’addition à signer. Tout d’un coup, André a hurlé: ‘NOOOO… TU ME MET VRAIMENT EN COLÈRE ARNOLD…’

Il m’a soulevé et bien sur, Wilt l’a rejoint ‘Oh oui je veux payer’. Ils m’ont tous les deux sortis du restaurant, les gens paniquaient, et ils m’on assis sur le toit de ma voiture garée devant. C’était vraiment une scène marrante. »

A voir également –

HISTOIRES DE CATCH #2 – ANDRÉ THE GIANT ET SON INCROYABLE SOIF D’ALCOOL

Catégories
Histoires de Catch

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY

Hey Toi!

Aide nous à faire grandir notre communauté, met un like!

Hey Toi!

Aide nous à faire grandir notre communauté, met un like!