Histoires de catch #21 – La naissance d’Austin 3:16 et sa signification

Retour sur une histoire surement connue par le plus grand nombre, mais qui reste néanmoins intéressante, la naissance d’Austin 3:16 et surtout la signification de ces chiffres. Une catchphrase qui définie Steve Austin a lui seul, connue par chaque fan de catch dans le monde entier et que l’on peut encore observer sur des tee-shirt ou des pancartes plus  de vingt ans après sa naissance. Une naissance qui a d’ailleurs eu lieu à la fin du King of the Ring 1996, remporté par Steve Austin, mais un retour sur le contexte s’impose.

Début 1996, Austin fait ses débuts dans un ring de la WWF, accompagné de son manager, Ted Dibiase. Une association qui va durer jusque fin mai de cette même année après une longue feud face à Savio Vego, contre qu’il souffre d’une nouvelle défaite à In Your House: Beware of the Dog. Compte tenu de la stipulation, Dibiase doit quitter la WWF, ce qui permet ainsi à Stone Cold (qui avait déjà ce surnom) de se lancer dans sa propre carrière solo. Très vite, il connait le succès puisqu’il participe au tournoi King of the Ring et atteint les demi-finales qui ont lieu le 23 juin à Milwaukee, où il bat Marc Mero et s’autorise ainsi le droit de combattre en finale ce même soir face à Jake Roberts, qui avait lui battu Vader par disqualification.
A cette époque, Roberts n’avait d’ailleurs pas la gimmick babyface qu’on lui connait et qui est restée, mais était revenu au Royal Rumble 1996 avec une gimmick de pasteur, prêchant la Bible qu’il citait fréquemment.
Dans la finale du tournoi donc, Austin, qui débutait une carrière en solo, a détruit en moins de cinq minutes le nouveau Jake Roberts, et a par la suite été interviewé par Dok Hendrix (aka Michaels Hayes) après sa victoire. Ce discours fut d’ailleurs crédité comme le point de départ de l’Attitude Era et surtout la naissance d’Austin 3:16, car rien ne sera plus pareil pour lui après ces quelques phrases.

Au cours de cette interview, Austin fait référence à la foi de Roberts et surtout à John 3:16 (chapitre 3 verset 16 de l’Évangile selon Jean), l’un des versets les plus connus et les plus cités de la Bible, qui est considéré comme un résumé du christianisme, que Roberts avait déjà cité lors d’une promo d’avant match. Austin a donc utilisé un élément de la gimmick de son adversaire à son avantage, et a transformé John 3:16, en Austin 3:16 pour déclarer une phrase que tout le monde reprendra par la suite:  »Austin 3:16 says I just whipped your ass! »

Because I proved, son, without a shadow of a doubt, you ain’t got what it takes anymore. You sit there and you thump your Bible and you say your prayers and it didn’t get you anywhere. Talk about your Psalms, talk about John 3:16 — Austin 3:16 says I just whipped your ass.

 »’Parce que j’ai prouvé, fils, sans l’ombre d’un doute, tu n’as plus ce qu’il faut. Tu es assis là et tu marteles ta Bible et tu dis tes prières et ça ne te mène nulle part. Tu parles de tes psaumes, tu parles de John 3:16. Austin 3:16 dit que je viens juste de te botter le cul. » Extrait du discours ci-dessus.

Lors d’une interview pour WWE.com sortie en 2012, Austin est d’ailleurs revenu sur ce discours:

 »Alors que je me faisais recoudre une lèvre suite à mon match face à Marc Mero, on m’a dit que Jake Roberts venait juste de faire une promo sur moi en faisant référence à John 3:16. Je connaissais ce verset, mais je me souvenais aussi qu’aux matchs de football, il y avait toujours un fan dans la zone d’enbut qui avait un panneau John 3:16. Donc c’était une citation assez connue et bonne pour débuter, et après avoir remporté le tournoi, ça m’est venu à l’esprit. Pour moi c’était de la pure chance qu’Austin 3:16 soit devenu ce que c’est devenu.
Quand j’ai dit Austin 3:16, ça n’avait aucune connotation anti-religieuse. En fait vous n’imaginez pas combien d’hommes de foi ou de nones m’ont demandé des autographes pendant toute ma carrière. Il n’y avait rien de sacrilège dans ce que j’ai dit, ‘Austin 3:16 says I just whipped your ass!’ était prophétique, et c’est devenu une phrase qui a défini ma carrière. C’est toujours l’une des phrases les plus populaires de l’histoire de la WWE, et ceux qui ne l’aiment pas, je les emmerde. »

Une catchphrase que tout le monde connait et qui n’avait que pour premier but d’insulter Jake Roberts. Une phrase et un discours qui ont pourtant propulsé Austin au sommet de la WWE où il est resté de très nombreuses années au sein de l’Attitude Era. Certains pensent d’ailleurs qu’Austin est l’un voire LE sauveur de la WWE qui était à l’époque en proie à la concurrence face à la WCW.

Catégories
Histoires de Catch

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY