[Chronique] 5 faits intéressants sur Hell in a Cell

Hell in a Cell est devenu un rendez-vous annuel depuis presque dix ans déjà, et sa cage spécifique est redoutée par les talents et les champions, qui doivent bien souvent y entrer pour défendre leur ceinture. Cette cage de l’enfer est devenue un symbole à la WWE et a connu bien des instants historiques. Voici cinq faits intéressants et plus ou moins méconnus sur Hell in a Cell.

1- Un seul titre n’y a jamais été défendu

Au cours des dizaines de Hell in a Cell Matchs, bien des titres y ont été défendus. Cependant un seul titre actuel n’y est jamais entré, l’Intercontinental Championship, actuellement détenu par The Miz. En effet l’année dernière le Women’s Championship et le Universal Championship y ont été défendu pour la première fois, et cette année ce sont les ceintures par équipe de Smackdown qui seront en jeu.

Bien que ce titre soit prestigieux, il n’a jamais connu l’enfer et ce ne sera encore pas le cas cette année, en attendant les prochaines éditions.

2- La bête noire de John Cena

The Champ a participé à six des huit PPV Hell in a Cell et ce show ne lui réussi pas. En effet lors de le première édition, il perd le WWE Championship contre Randy Orton. L’année suivante il connaît une nouvelle défaite contre Wade Barrett puis perd de nouveau le titre de la WWE en 2011 contre Cm Punk et Alberto del Rio, un combat à la faveur du Mexicain. Il réussi néanmoins à se venger de lui en 2013, et se venge également de Randy Orton l’année suivante avant de perdre de nouveau en 2015, toujours contre Del Rio.

En tout, Cena a perdu par deux fois le WWE Championship dans cette structure, pour un total de deux victoires en six participations. Un ration de défaite qui n’est pas dans les habitudes du Champ’.

3- De gros talents n’y ont jamais participé

Hell in Cell a forgé son mythe après des combats d’anthologie avec des légendes comme Mick Foley, The Undertaker ou Triple H. Pourtant de nombreux talents au palmarès fourni et à la renommée déjà écrite n’y ont jamais participé. On peut citer Jeff Hardy, bien que ce dernier était un choix parfait pour cette stipulation, Rey Mysterio, Glodberg ou encore The Miz qui a pourtant presque tout fait à la WWE. Chaque année nous offre néanmoins la possibilité de voir de nouveaux talents entrer dans cette structure, et 2017 ne déroge pas à la tradition avec The Usos et The New Day.

4- Un combat de 32 secondes

Le PPV connaîtra cette année sa neuvième édition, une histoire moderne certes petite comparée à Wrestlemania ou Survivor Series, mais il a déjà connu un match d’une durée de moins d’une minute. En 2013 Bo Dallas, ancien NXT Champion, a tenté de franchir une montagne en affrontant Mark Henry. Un défi beaucoup trop élevé, puisqu’il a perdu en 32 secondes seulement.

5- La jeunesse prend le pouvoir

En 2014, Seth Rollins et Dean Ambrose ont écrit l’histoire dans leur Hell in a Cell Match de qualité et acclamé, en devenant les plus jeunes talents à participer au main event d’un PPV, à seulement 28 ans. Ils sont également devenus les premiers à participer au main event d’un PPV tout en étant plus jeune que Wrestlemania. Un succès spécial, qui leur a été enlevé l’année dernière, lorsque Sasha Banks a prit part au main event de ce même PPV, à seulement 24 ans.

Catégories
Chroniques

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY