Sexy Star déchue de son titre à la AAA suite à la polémique de Triplemania – Update sur la polémique

Suite à la polémique concernant Sexy Star lors de Triplemania XXV, la AAA a décidé de retiré le titre Reina de Reinas Championship à Sexy Star, qui avait conservé sa centure face à Rosemary au PPV:

Une nouvelle déconvenue pour Sexy Star qui enchaine les mauvaises nouvelles. En effet plusieurs fédérations ont décidé d’annuler les apparitions de la mexicaines pour des futurs shows. Chris Jericho a même déclaré ne pas vouloir l’inviter dans son podcast, il y a d’ailleurs déclaré:

 »Si c’est vrai, Sexy Star… tu es un merde sexy. Donc si quelqu’un t’engage le catch est pourri. On donne à quelqu’un d’autre notre corps avec beaucoup de confiance.. Je m’en fou des circonstances, elles sont justes mauvaises. »

Sexy Star a elle tenu à répondre à la polémique la semaine dernière dans une vidéo. Voici sa déclaration:

 »Ces derniers jours ont été très difficiles pour moi. Samedi dernier j’étais dans un combat pour le titre, très difficile. Je crois que tout est sorti du chemin. Je ne sais pas, je suis toujours confuse à propos de la situation. Je voudrais rester au calme et quand le temps sera juste je parlerai de ce sujet.

Des hommes et des femmes veulent ma tête, veulent me faire prendre ma retraite. Je suis toujours présente comme je l’ai toujours dit. Je ne m’arrêterai pas de représenter toutes ces femmes qui ont été maltraitées physiquement et psychologiquement. Je crois que je dois être plus forte. Si je tombe en dépression je m’en relèverai également. Je l’ai fait abandonner. Il arrive que la fille ait été blessée. Je ne sais pas comment c’est arrivé. C’est tout ce que je peux dire pour l’instant. »

Sur Twitter, Sexy Star a également posté une très longue déclaration afin de revenir sur le fond de la polémique. Voici quelques extraits, à commencer par son retour en coulisses:

 »Immédiatement et pas seulement pour l’éthique, mais parce que j’étais inquiète, je suis allé voir si elle allait bien, et je l’ai trouvée parler à un autre confrère, debout dans la salle de production, seulement avec un bloc de glace dans son coude, il n’y avait aucun médecin, elle n’était même pas sur une civière comme le veut le protocole s’il y a un doute sur une blessure. Elle n’était pas assise, ce qui m’a tranquillisée, car de mes yeux, j’ai vu que ce n’était pas grave, et qu’elle n’était pas blessée. Ensuite, le coordonnateur des talents de l’AAA m’a dit que tout allait bien, alors j’ai quitté l’endroit avec mon mari, avec la paix et la sécurité que tout allait bien et sans aucune indication de M. Dorian Roldan, propriétaire de la AAA, que je suppose, ne m’aurait pas laissé repartir s’il y avait un problème. […]

Je ne m’inquiète pas de la situation, parce que je le répète de mes propres yeux, j’ai vu qu’elle n’avait pas été blessée, ce que je ne pensais pas, j’ai remarqué qu’elle n’était pas prise en charge par les ambulanciers paramédicaux, elle n’a pas été émue, aucun équipement médical n’avait été sorti comme quand quelqu’un est blessé. Dans ma carrière de combattante, j’ai subi des blessures et moi-même j’ai été victime d’accidents et croyez-moi, il n’y avait rien de ce soir-là à TRIPLEMANIA XXV, après le combat pour le championnat REINA de REINAS.

Le lendemain, j’ai commencé à recevoir sur les réseaux sociaux une série d’attaques, y compris une lettre d’agression, écrite par la femme américaine (Rosemary), où elle a affirmé seulement dans le texte, sans montrer de photo ou de rapport médical et déjà dans son pays de résidence, que je l’ai intentionnellement blessée.

Cette lettre a été largement diffusée par des lutteurs américains, avec qui je n’ai jamais travaillé, et dont beaucoup n’étaient pas sur place, et ont critiqué mon soi-disant non professionnalisme, soutenant les mots et la lettre de l’Américaine, qui avait déjà atteint plus de 4 000 retweets.

Le harcèlement sur les réseaux sociaux grandissait et provenait aussi des blogueurs et des médias, qui n’étaient pas sur place, qui ne couvraient pas l’événement, des médias qui ne fonctionnent même pas au Mexique, des médias qui n’hésitaient pas à titrer leurs articles comme « Elle a disloqué l’épaule intentionnellement » ou « brise intentionnellement son bras » en affirmant la prétendue blessure, en ayant seulement comme référence la lettre soulevée à Twitter par l’Américaine et la vidéo de la fin du combat sous plusieurs angles. […]

Je clarifie que dans la vidéo qui circule sur Internet, je me vois simplement incarner Sexy Star qui assène le châtiment, avec la même énergie et la fureur qui caractérise le personnage, de la même manière et avec la même force dans la capitulation. Je peux affirmer que j’ai donné cette prise avec la même force, sur la même durée, à plein d’autres occasions, même dans les combat aux USA dans lesquels je participe actuellement. »

Catégories
Autres News

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY