Kane parle de son plus grand souvenir, Steve Austin, et plus

Glenn Jacobs, aka Kane, était l’invité du Ross Report, et est revenu sur le meilleur moment de sa carrière :

 »En fait je crois que c’est lorsque j’ai remporté mon premier World Championship dans un First Blood Match à King of the Ring. Bien sur cela a été éclipsé par le Hell in a Cell match entre Taker et Mick, mais c’était mon premier World Championship et c’était contre Austin. Quand les gens me demandent le point culminant de ma carrière, je réponds cela, car Austin était sur la route pour devenir l’une des trois plus grosses stars de tout les temps. Pour moi c’est Ausin, Hogan et The Rock. Le truc avec lui est qu’il était tellement au top qu’on avait pas besoin de faire quoique ce soit, il était beaucoup trop populaire. Tout le monde attendait le Stunner, pour qu’il grimpe dans le coin du ring et boive quelques bières.
J’ai perdu le titre le lendemain à Cleveland, et je n’oublierai jamais l’atmosphère de la Gund Arena. L’excitation était palpable. Je n’ai jamais été devant une foule comme celle-ci. C’était déjà assez excitant de remporter le titre, mais encore plus de le perdre le lendemain car on réalise qu’on est au beau milieu de quelque chose de très spécial et d’énorme, ce que c’était d’ailleurs. Ce segment a en plus  été le plus regardé de toute l’histoire de Raw, et depuis cet instant, le show n’a cessé de s’élever, et bien sur, Austin était au top. »

 »Austin était le mec qui pouvait dire absolument tout ce qu’il voulait et faire aussi tout ce qu’il voulait et s’en sortir à chaque fois […]. Je pense qu’il était un peu comme Dusty Rhodes à son époque, il était un mec simple au final qui soutenait tout ce qu’il disait. Et oui, un mec aussi qui disait à son boss d’aller se faire, ce que beaucoup rêvaient de faire. Bien sur on peut créditer l’Attitude Era à n’importe qui, mais rien aurait été aussi bon sans un Steve Austin. Il était la partie intégrante de cette ère. »

Catégories
Interviews

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY