Nia Jax parle de son arrivée à la WWE, son entrainement et plus

Nia Jax est récemment apparue dans le podcast de Chris Jericho et a notamment parlé de son parcours en tant que fan de la WWE jusqu’à entrer dans la fédération. Pour elle, Wrestlemania XXVIII a été un tournant:

 »Pour Wrestlemania XXVIII j’étais avec mon autre cousin, Christian, c’est un danseur de plus d’1m90. On s’était rendu à Miami pour voir The Rock vs Cena. J’avais déjà été à des shows mais là on était au premier rang du main event de Wrestlemania. C’était juste dingue, l’énergie, les sensations. Très vite j’ai demandé à ma tante si moi aussi je pouvais faire quelque chose comme cela, car j’étais assez athlétique. »

Nia, de son vrai nom, Savelina Fanene, a comme tous les catcheurs un passé dans le sport:

 »Je suis une athlète. Mon père a voulu que je fasse les mêmes sports que les garçons en grandissant donc j’ai toujours eu l’esprit compétitif. Le basket était mon sport, et suite aux études, j’ai choisi le mannequinat plutôt que le basket. »

 »Je réfléchissais déjà à m’entraîner au catch. Afa, The Wild Samoan, a une école à Orlando, donc ma tante m’y avait emmené et j’y avais fait quelques trucs. Dwayne avait entendu parler du Performance Center, et m’a dit d’essayer d’y entrer pour voir si j’étais vraiment faite pour ça. J’y suis allé pour un essai sur trois jours. […] C’était très intense. J’avais des bleus sur tout le corps, je me prenais des vrais coups pour la première fois. Mais c’était aussi génial, et j’ai réalisé que je pouvais le faire. Tout le monde se demandait si j’étais sérieuse d’ailleurs. Après trois jours Canyon Cemen m’a dit qu’on allait se revoir pour savoir si j’allais signer ou non. Je n’ai pas eu de nouvelles, puis Hunter a contacté Dwayne pour lui dire qu’on allait me donner ma chance. »

La carrière était donc lancé, et elle a donc du se rapprocher du Performance Center:

 »J’ai déménagé de San Diego jusqu’à Orlando pour être au PC et m’entraîner du lundi au vendredi, et avoir des shows le jeudi, vendredi et samedi où l’on apprend les bons et les mauvais côtés du business. Donc non seulement on passe trois heures par jour dans le ring, plus deux heures à la salle de sport, mais on a aussi des sessions d’apprentissage où nous passe des vidéos de catch et où on travaille la psychologie. C’est un endroit incroyable et très complet. »

 

 

Nia fait ensuite ses débuts à NXT en 2015 avant d’arriver à Raw lors du Draft de 2016.

Catégories
Interviews

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY