Histoires de catch #6 – Le parcours chaotique de Becky Lynch avant le succès

Becky Lynch est devenue une star à la WWE, et a réussi à construire une belle carrière en devenant la première Smackdown Women’s Champion, et en jouant un grand rôle dans la Womens Revolution. L’irlandaise était pourtant loin de connaitre ce succès lorsqu’elle a commencer à s’entraîner, et même si elle a du mal à se faire un nom, le catch lui a tout de même sauvé la vie, selon elle:

 »Le catch n’a pas changé ma vie.. Ça a sauvé ma vie! J’ai commencé très tôt, mais j’étais sur le mauvais chemin avant de commencer. Je buvais deux à trois fois par semaine, et fait des choses que je n’aurai pas du, comme avec une bonne quantité de marijuana. Puis j’ai débuté le catch, j’ai tout arrêté. J’ai commencé à m’entraîner, manger sain, et j’ai tout fait pour réussir. J’ai même commencé à beaucoup plus travailler à l’école. Ça m’a donne une énorme maturité, et m’a donné un but à suivre. Je ne sais pas ce que je serai devenue sans le catch, et pour être honnête, je ne veux pas le savoir. » a-t-elle avoué à Ladysports.com, lors d’une interview en 2005.

Malgré ce changement de comportement et un entrainement aux côtés de son frère, et avec Finn Balor en Irlande, elle a bien cru ne jamais réussir, et même ne jamais retourner dans un ring.

Becky commence pourtant très tôt sa carrière, et s’entraîne dés 2002 chez elle en Irlande, avant de s’envoler pour les USA trois ans plus tard et tenter de percer dans le business de ses rêves:

 »J’ai déménagé à Orlando, là où était la TNA, donc je me disais que si j’étudiais dans cette ville, j’aurais un plan B, et je serais proche de la TNA ».

Malgré ce plan en tête, Becky arrête le catch en 2006:  »J’ai arrêté le catch en 2006, j’étais perdue. » a-t-elle avoué dans une interview pour ESPN.  »Ma mère ne voulait pas que je catche, je me demandais si j’allais vraiment réussir, je me suis blessée pendant un match, je n’avais que 19 ans, j’étais loin de chez moi, en Floride, j’étais paumée. Je n’arrivais plus à y faire face. C’était un crève coeur pour moi, sans exagérer, j’ai mit tellement de temps pour savoir ce que je voulais faire. »

Becky est donc rentré chez elle en Irlande et a débuté de nombreuses carrières, toutes très différentes, et surtout éloignées du monde du catch, comme hôtesse de l’air. Elle a en effet travaillé près de quatre ans pour la compagnie Aer Lingus, mais chose moins connue, elle est également diplômée d’une école de clown:

 »Ce que j’adorais dans le monde du catch était le fait de pouvoir être ridicule » a-t-elle confié dans le podcast Chris Jericho.  »Donc j’ai débuté à étudier pour être clown. J’ai étudier l’art du clown. J’ai même fait une thèse dans le domaine. Tout le monde pense qu’on fait quelques tours et un peu de jonglage, mais non. Il faut en réalité une grande technique pour jouer un rôle. »

En plus de cela Becky s’est tournée vers une carrière d’actrice et a d’ailleurs reçu un diplôme d’art dramatique au Dublin Institue of Technology, et est apparue dans plusieurs films ou séries. Plus tard, après être revenue dans le monde du catch, elle a même pu faire cascadeuse pour un épisode de la série Vikings:

#throwbackthursday to when I was a Viking…. Stunt woman… #thevikings #shieldmaiden

Une publication partagée par Rebecca Quin (@beckylynchwwe) le

Malgré un avenir tracé dans la comédie, la clownerie ou le monde du cinéma, Becky revient à son premier amour puisque le monde du catch lui manquait réellement, même trop, et est donc revenue dans le business avec la fédération SHIMMER en 2011 mais cette fois pas dans le ring, mais plutôt en tant que manager pour Britani Knight et une tête connue, Saraya Knight, qui connaitre le succès plus tard sous le nom de Paige à la WWE:

Le destin voudra d’ailleurs que Paige et Becky se retrouvent à la WWE au sein de l’équipe PCB, pionnière de la Women’s Revolution dans la fédération. Becky signe en 2013 avec la WWE, la suite, vous la connaissez.

Catégories
Histoires de Catch

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY