Charlotte parle de son arrivée à Smackdown, les changements et plus

Charlotte Flair s’est récemment entretenue avec The Mirror et est revenue sur son arrivée à Smackdown et son changement de calendrier:

 »Mon calendrier n’a pas vraiment changé car c’est du samedi au mercredi contre du vendredi au mardi, mais d’un point de vue personnel, je suis de nouveau aux côtés de ma meilleure amie Becky Lynch et mon mentor, Natalya. J’ai débuté avec elles dont personnellement c’est un très bon changement. D’un point de vue professionnel j’espère affronter Carmella, je n’ai jamais été dans le ring avec elle. Il y a plein de nouvelles opportunités de nouvelles storylines pour mon personnages, avec de nouvelles personnalités à affronter, donc je suis assez excitée. »

 »J’ai déjà eu un match de titre donc ça va plutôt bien! Je suis la n°1 Contender, et je m’y sens bien. Vous savez, les nouvelles opportunités, storylines, j’ai hâte de voir ce que je vais pouvoir faire. Mon premier lundi soir était assez bizarre car je n’avais jamais manqué Raw depuis mes débuts. »

Était-ce le bon choix de l’envoyer à Smackdown?

 »C’est une question difficile. Je pense que j’aurai accepté leur décision, n’importe laquelle, mais j’aimerais reproduire avec ces filles tout ce que j’ai fais à Raw. C’est un défi tout à fait nouveau. »

A propos de recréer la magie qu’elle a eu avec Sasha Banks à Raw:

 »Je n’ai aucun doute là dessus, je sais que je peux recréer cela avec Becky Lynch ou Natalya. J’ai déjà travailler avec eux et je rêve de me retrouver avec en main event en PPV ou à Smackdown contre elles. »

A propos des changements entre Wrestlemania 32 et 33:

 »Oh mon Dieu, je pouvais vraiment les sentir! L’année dernière j’étais tellement nerveuse, je me disais ‘Je vais m’effondrer, mon père est derrière moi, c’est mon premier Wrestlemania, qu’est-ce que je fais là?’. Cette année je savais que j’avais ma place et d’où je venais donc j’ai juste profité de l’instant, j’ai même chanté du Beyoncé dans ma tête en descendant la rampe, je me disais ‘ça va être génial’. L’année dernière j’avais aussi la pression de mon père, ce n’était pas un mal, mais c’était ma première fois et je le ressentais. Je serais toujours sa fille mais cette fois je me disais ‘Vous savez quoi? Je suis Charlotte. Et j’en suis fière.’  »

Catégories
Interviews

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY