Becky Lynch revient sur ses difficultés étant plus jeune, son but et plus

Interviewée par ESPN, la championne féminine de Smackdown, Becky Lynch, est revenue sur son passée et une période de sa vie où elle avait abandonné le catch:

 »J’ai arrêté le catch en 2006 car j’étais paumée. Ma mère ne voulait pas que je catche, je me demandais si j’allais vraiment percer un jour dans ce milieu. Et puis je me suis blessée lors d’un match, j’avais 19 ans, j’étais loin de chez moi, je vivais en Floride et j’étais perdue. Je n’arrivais plus à faire face à tout ça toute seule, je mourrais à petit feu, sans exagération. Je me suis battue pendant des années pour trouver ce que je voulais.

Je suis partie pendant sept 7 ans. J’ai toujours tenu des journaux, et c’est assez fou de les relire car à l’époque je me rendais quand même compte que j’avais quelque chose à terminer. Je sentais que j’étais faite pour ça mais je ne savais pas comment y arriver. J’ai tenté de choses pour combler ce vide.

A mon retour en Irlande, j’ai toujours été en contact avec Finn Balor. Je me souviens avoir déjeuné avec lui sur un banc à Dublin, et je me disais:  »Est-ce que je vais revenir? Oui ou Non? », il m’a dit  »Est-ce que veux revenir? Parce que si tu ne le fait pas, tu vas rester assise ici avec moi pendant dix ans et un jour ce sera trop tard. »

Il avait tellement raison. En fait pendant tout ce temps c’est comme si j’essayais de mettre un rond dans un carrée, vous voyez ce que je veux dire? J’étais faite pour revenir. »

A propos de ne pas vouloir aller à la WWE lorsque’elle était plus jeune:

 »Quand j’étais plus jeune, je ne voulais pas aller à la WWE car je pensais ne pas être dans le moule de la fédération. Je ne pouvais pas m’identifier comme étant une  »diva ». Le mot  »Diva » était fait pour mettre en lumière la division féminine, mais pour moi il signifiait les paillettes plus que le catch. »

A propos d’être dans le main event de Wrestlemania:

 »Je veux un jour être dans le main event de Wrestlemania. Je pense quand dans ce business, si on a pas de grosses ambitions on est déjà à moitié perdue. On a besoin d’un but pour se dépasser, et ce n’est pas parce que ce n’est pas la norme, que c’est impossible. Le monde change constamment, la WWE aussi. »

Catégories
Autres NewsInterviewsUncategorized

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY