Alberto El Patron parle du monopole de la WWE, sa future retraite et plus

Alberto El Patron s’est récemment entretenu avec Sports Ilustrated et a notamment parlé de son travail à Impact Wrestling:

 »Je suis très heureux de travailler avec Impact Wrestling. Je n’ai que du respect pour eux. Contrairement à une autre fédération, que je ne regarde pas, que je ne suis pas, et dont je ne regarde même pas les tweets. »

A propos de l’importance de la WWE dans le monde du catch:

 »C’est horrible pour le business, mais on ne peut pas leur en vouloir. Elle fait ce qu’elle doit faire, monopoliser, obtenir les meilleurs talents du monde entier et essayer de détruire la concurrence. Ils sont intelligents, vous ne pouvez pas leur en vouloir. Le problème réside dans les talents. Aller là-bas avec la promesse d’être à la télévision sans être payé comme il se doit pour votre travail n’est pas une bonne affaire. En tant que catcheur on doit se rappeler que c’est avant tout un business, et on reste car on a la passion pour cela, mais on doit aussi être récompensé pour notre travail. J’y étais et j’ai vu des top babyfaces ou des top heel être payé des clopinettes pour leurs matchs. Les nouveaux talents qui se joignent à NXT prennent des réductions de salaire, parfois même 80% en moins. Vous devez être récompensé pour votre travail dans une entreprise. »

A propos de son futur:

« Je prévois de me retirer dans deux ans. Je suis toujours bon pour catcher, je n’ai pas de blessures majeures, mais je me suis toujours promis de partir au sommet. J’ai commencé le catch à huit ans avec une équipe amateur au Mexique. J’aime ce business de tout mon cœur, mais mon corps est fatigué à cause des voyages. Je vais faire mes deux dernières années avec Impact Wrestling. Je continuerai à faire des shows indépendants ici et là, et j’ai beaucoup de projets en dehors de ce monde. Je vais continuer à diriger Combate Americas, la promotion de MMA avec laquelle je travaille, et je vais débuter un soap opera au Mexique dans deux semaines. On devrait pouvoir le voir dans trois mois. J’ai ouvert un restaurant et un bar à San Antonio en novembre. Nous sommes the place to be les vendredi et samedi soirs. Dieu me béni. Je vais me marier très bientôt, on a changé la date deux fois déjà, et on va se marier la dernière semaine de juillet donc je reste très occupé en dehors du catch. »

Catégories
Interviews

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY