[Chronique] Wrestlemania 33 – Le plus historique de tous les shows

(Cette chronique ne reflète que les pensées de Catchpresse, et si vous n’avez pas encore regardé Wrestlemania 33, allez-y!)

Wrestlemania 33 a tenu bien plus que ses promesses, et a écrit une toute nouvelle page de la WWE et du catch en général. Revenons déjà sur le stade, simplement magistral et magnifique, avec sa rampe incroyablement grande de 80 yards (73 mètres), et son décor grandiose. Un chef d’oeuvre de la WWE.

Revenons sur plusieurs points qui font de Wrestlemania 33, le plus historique de tous.

1- Le meilleur match

AJ Styles a une nouvelle fois prouvé que son surnom de vient pas de nul part et qu’il est bel et bien phénoménal. On pouvait d’ailleurs penser que sa prestation serait moyenne face à Shane McMahon, qui n’a plus l’habitude de catcher et qui a d’ailleurs toujours plus eu l’habitude de se battre plutôt que de littéralement catcher, et pourtant le Commisioner de Smackdown a offert une très belle prestation et s’est octroyé quelques prises surprenantes, tout en donnant aux fans ce qu’ils attendaient avec son Coast to Coast. Ce match a également surpris tout le monde puisqu’il a ouvert le PPV en passant en premier, mais ce combat fut réellement le meilleur du show et en a fait lever plus d’un. Les fans présents au Citrus Bowl ne s’y sont d’ailleurs pas trompé car ce fut bien lors de ce combat que les chants  »This is Awesome » ont été les plus forts.

La cohésion entre les deux étaient d’ailleurs réellement bonne et les pics verbaux lancés ici ou là ont rajouté une belle intensité au match. Bref un combat d’ouverture digne des plus grands.

2- Les petites surprises

Wrestlemania est également le lieu propice aux surprises, et la première fut de voir Mojo Rawley remporter la 4e Andre the Giant Memorial Battle Royal. Passons sur l’intervention de Rob Gronkowski, joueur de la NFL, un segment qui a plus fait plaisir aux fans américains qu’européens. Cependant il faut noter que PERSONNE n’attendait la victoire de Rawley qui vient de voir sa carrière fait un bon en avant. Il est également intéressant de voir que la WWE a laissé un suspense jusqu’au bout du match, en éliminant les favoris, Strowman et Big Show, tôt dans le match, avec des félicitations à Kilian Dain de la NXT, qui a terminé dans les trois premiers.

Une autre surprise, plus déconcertante que la première, et qui fut une première à la WWE, fut le jeu psychologique de Bray Wyatt contre Randy Orton, qui a diffusé des images de vers de terre et de cafards en plein combat. WTF ou magique, on laisse les fans en juger, mais ces segments ont sans nul doute surpris tout le monde.

Enfin il fut très plaisant d’entendre à nouveaux les voix de Jerry Lawler et de Jim Ross en commentaires. Même si ce ne fut que pour un match, ça fait plaisir.

3- La surprise de l’année

On s’y attendait un peu, mais qui y croyait vraiment? Les Hardys sont de retour! Cet instant fut simplement magique, l’intervention de The New Day, les quelques secondes de battements où le stade entier criait  »Delete », pour enfin entendre cette musique et revoir Matt & Jeff de retour à la WWE et au plus grand show de l’année. La surprise fut telle, que personne n’en avait plus rien à faire des autres compétiteurs ou même du match, revoir les frères étaient déjà largement suffisant, et les voir prendre le titre fut un Wrestlemania Moment historique et certainement déjà le meilleur moment de l’année. Bref, une surprise de qualité, qui a fait frisonner chaque fans présent au stade ou devant son écran, bien orchestré et qui restera dans la légende.

4- Le mariage de Cena & Nikki

Que l’on aime ce couple ou non, il faut avouer que ce segment restera également dans l’histoire de Wrestlemania. John Cena a toujours clamé ne pas vouloir se remarier ni avoir d’enfants, mais a fait une concession pour sa belle et devant sa maman, qui a fait le déplacement pour le match. La réaction du public fut d’ailleurs très bonne et il faut avouer que la magie de Wrestlemania a opéré. Félicitations aux deux.

5- Les changements de titres en pagaille

Cinq changements de titre et non des moindres! Les deux titres suprêmes, le titre féminin de Smackdown, le titre des USA et les titres par équipe de Raw ont changé de main lors du PPV. Un vent de renouveau a donc soufflé sur la WWE et le visage de Raw et de Smackdown a complètement été bouleversé. Les cartes sont don totalement redistribuées après Wrestlemania.

Avouons tout de même que Lesnar vs Goldberg, qui fut court mais toujours plus long que les précédents matchs de Goldberg, fut intense et très surprenant. Tout le monde s’attendait à voir le champion en titre s’effondrer après les trois Suplex de Lesnar en début de match, mais non, il a su se relever et mettre à terre The Beast. Un peu plus de quatre minutes d’intensités, de combats, de finishers, de cris et plus, bref, court mais bon!

6- Les déceptions

Tout ne peut pas être parfait, et il y a également plusieurs déceptions à noter lors du PPV. Déjà le match pour le titre Intercontinental très décevant pour une fin sans saveur. Il n’aurait pas été sur la carte ça aurait été pareil! Les combats féminins en laissent également beaucoup sur leur faim, surtout pour le titre de Smackdown qui fut également sans saveur. Rien à retenir. La Women’s Revolution n’était pas au rendez-vous!

Il faut également revenir sur l’apparent favoritisme de la WWE lors du combat pour le titre de Bayley. La championne, Sasha Banks et Charlotte ont eu des entrées spéciales, avec feux d’artifices ou autres et Nia Jax? Rien, on a pu la voir marcher sur cette longue rampe sans rien d’autres que sa musique pour l’accompagner. Son élimination en premier a fini de nous convaincre que la WWE n’avait aucun projet pour elle à Wrestlemania.

Et Maryse? Cette ancienne championne qui nous a habitué à catcher, à rafler des titres, et qui là, se contente de fuir, de prendre un coup et de s’allonger pour le compte de trois. Sérieusement? Maryse, tombée bien bas, n’est décidément plus qu’une plante verte aux côtés du Miz qui a tenu à faire le show, mais qui face à Cena, n’a pas su tenir très longtemps.

Petite déception également du côté de The New Day, qui n’ pas servi à grand chose, mais il faut avouer qu’il n’y avait pas trop le temps.

7- La fin du Deadman (et de Reigns?)

Ce match fut bien le main event du PPV et le Deadman a tiré sa révérence après sa seconde défaite à Wrestlemania. Il est que l’on a vu un Undertaker lent et à la peine, et on la voyais mal battre Roman Reigns en grande forme. Le combat a néanmoins réservé quelques bons moments, même s’il est loin d’être le meilleur des deux et à la fin, le Deadman est mort.

Un moment qui a fait pleurer tout le monde, tous spectateurs de la fin d’un cycle, de la fin d’une légende, de la fin de The Undertaker qui de toute façon, doit prendre sa retraite car soyons franc, il le faut. L’un des plus grands moment de l’histoire de Wrestlemania, une page se tourne, et surtout, merci Taker!

Tout le monde se focalise sur le Deadman, à juste titre, mais revenons sur Roman Reigns qui a signé son arrêt de mort auprès des fans et va, à partir de ce jour, se faire huer à chaque apparition et par une grosse partie du public. Vince a bien raté l’ascension de son protégé.

Pour résumer Wrestlemania 33 rentre dans l’histoire de la WWE et par la grande porte, les grands moments de sont bousculés, les surprises également, certaines entrées et ce show restera dans l’esprit des fans à jamais.

Catégories
ChroniquesPpvPresse

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY