Mark Henry

Mark Henry revient sur plusieurs anecdotes de sa carrière

Lors de l’émission Table for 3, Mark Henry était avec Kane et Big Show, et nous a livré plusieurs anecdotes sur sa carrière, notamment l’une où il a détruit un vestiaire:

 »C’était à Lafaytte. Arn Anderson, vous savez qu’Arn a l’habitude de s’entraîner avant d’arriver, donc il a mit ses affaires dans le vestiaire, mais il a pas remarqué qu’il n’y avait pas de poignée. Billy Gunn et Chris Jericho avaient un pied de biche et ils ont tenté de l’ouvrir pendant vingt à trente minutes, au moins. Je suis arrivé, Ron Simmons m’a vu et m’a demandé de l’ouvrir, et ça m’a prit cinq secondes, j’ai juste posé la main et forcé un peu. Jericho et Gunn se sont écroulé de rire en disant  »Tu réalises qu’on est sur ce vestiaire depuis une heure?! »

Mark Henry a également révélé la pire expérience de sa carrière:

 »On m’a dit,  »On est à Springfield », donc je leur ai dit que je n’étais pas loin donc j’arrive. Je me suis dirigé vers Springfield, Illinois, le show n’était pas à Springfield, Illinois. J’ai appelé D’Lo Brown  »Où t’es mec? Je suis à l’agence de location. » Il m’a répondu  »Moi aussi, t’es où?! » J’ai regardé autour, il n’y avait personne, mais pas de cabine téléphonique, c’était un téléphone fixe payant à l’époque. Je lui ai dit  »t’es où? On doit se dépêcher. » Il m’a dit qu’il était à la porte, c’était un petit aéroport il n’y avait qu’une porte ». Le show était à Springfield, Massachussets.

J’étais paniqué. Je ne pouvais plus respirer. Je crois que c’était ma première crise de panique de ma vie,  »Oh mon Dieu, j’ai raté le show ». Je me suis pris 1.500$ d’amende pour avoir manquer le show, ce fut ma pire expérience dans ma carrière. »

Lors de la même émission, Big Show a également parlé de la force des catcheurs, et de ceux qu’ils considèrent comme les plus costauds:

 »Pour moi les meilleurs sont Mark Henry, John Cena et Kane. Je ne dis pas ça parce que je suis autour de cette table. Quand on parle de force il faut également comprendre la stabilité et que l’on travaille avec ces gars dans le ring. Il y a des tas de gars qui sont forts, qui peuvent soulever beaucoup de poids, mais qui ne seront pas capable de me soulever ou me porter par exemple. »

Catégories
Autres NewsInterviewsUncategorized

Laisser une réponse

*

*

RELATED BY